CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil Sciences du vivant - Centre National de la recherche scientifique
Accueil > La recherche en sciences du vivant > Parutions >Des micro-tunnels accélèrent la libération des anticorps dans le sang

sur ce site :

Parutions

 

Alerte presse

Des micro-tunnels accélèrent la libération des anticorps dans le sang

 

Une équipe du Centre d’immunologie de Marseille-Luminy1 (CNRS/Inserm/Aix-Marseille Université), en collaboration avec une équipe de l’Institut San Raffaele2, vient de découvrir que la micro-architecture des ganglions lymphatiques3 permet la libération des anticorps dans la circulation sanguine, étape préalable à leur acheminement jusqu’au site infecté. Il s’agit de micro-conduits de collagène qui transportent ces anticorps de façon plus rapide et plus efficace, au sein du ganglion, à l'image d'un tunnel ou d'une canalisation d'eau. C’est la première fois que des scientifiques s’intéressent à la façon dont sont libérés les anticorps au niveau des ganglions lymphatiques. Les résultats sont publiés le 14 novembre 2018 dans la revue Journal of Experimental Medicine.

 

1 Equipe Immunobiologie des cellules stromales.
2 Iannacone lab, Division of immunology, transplantation and infectious diseases and experimental imaging center, San Raffaele Institute and Vita-Salute San Raffaele University (Italie).
3 Les ganglions lymphatiques sont de petits organes de moins d’un centimètre dans lesquels s’initie la réponse immunitaire face à une agression extérieure.

 

Figure : Image de microscopie à fluorescence d'un ganglion lymphatique immunisé où l’on peut voir des lymphocytes sécrétant des anticorps (marqués en blanc).
Ces anticorps sont ensuite pris en charge par les micro-conduits de collagène (marqués en vert) afin d’être acheminés vers la circulation sanguine.
© G. THIERRY

 

Référence

The conduit system exports locally secreted IgM from lymph nodes. Guilhem R. Thierry, Mirela Kuka, Marco De Giovanni, Isabelle Mondor, Nicolas Brouilly, Matteo Iannacone, and Marc Bajénoff. Journal of Experimental Medicine, le 14 novembre 2018.

 


Contact chercheur

 

Doctorant Aix-Marseille Université

T +33 4 91 26 94 62

 

Contact presse CNRS


 

Mise en ligne le 15 novembre 2018

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits