Accueil du site > Union européenne - Horizon 2020 > Quelques exemples de réussite de projets collaboratifs coordonnés par le CNRS




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


POPART | 2008-2012

Quel programme ?

POPART- Strategy for the preservation of plastic artefacts in museum collections - a été financé dans le cadre du programme spécifique "Coopération" du FP7 [1].
Le projet répond à un appel "Environnement - changements climatiques inclus" de la Commission européenne. Il a reçu plus de 2 millions d’euros de subventions européennes pour 42 mois.

Qui participe ?

Le CNRS est le coordinateur du projet, via le Centre de Recherche sur la Conservation, rattaché à l’INSHS. [2]

Le projet compte 12 participants venus du Danemark, des États-Unis, d’Italie, de France, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de Slovaquie et de Slovénie.

Quels objectifs ?

Le développement des polymères synthétiques est l’une des plus grandes avancées de l’industrie chimique du 20ème siècle. Les plastiques ont été largement utilisés durant un siècle pour produire les objets de notre vie courante mais, également, des objets d’Art.

Malheureusement, beaucoup de plastiques ne sont pas faits pour durer éternellement et commencent à se dégrader presque instantanément après qu’ils soient exposés. Les musées – dont de nombreuses œuvres comportent des éléments en plastique – se heurtent au manque d’expertise dans la conservation de cette matière.

Le projet POPART entend développer une stratégie européenne pour la conservation préventive et l’entretien de collections d’artefacts modernes.

POPART se concentrent sur 4 priorités :
- l’identification du plastique dans les collections muséales ;
- le recensement des collections ;
- l’évaluation de la dégradation du polymère ;
- les traitements de conservation.


[1] FP7 : précédent programme-cadre pour la recherche et le développement technologique.

[2] Le Centre de Recherche sur la Conservation est une unité de service et de recherche associant le Muséum national d’histoire naturelle, le CNRS et le ministère de la Culture et de la Communication.