Accueil du site > Les bureaux du CNRS à l’étranger > New Delhi > Modalités d’accueil au CNRS pour les SCIENTIFIQUES




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Les modalités d’accueil au CNRS pour les stages, doctorants, post doctorants et Chercheurs invités

1 – Stages (master..) :

Possibilité de séjours d’une durée inférieure à 12 mois. Etablissement d’une convention de stage entre le CNRS, l’université dans laquelle l’étudiant est inscrit, l’étudiant. Lorsque la durée du stage est supérieure à deux mois consécutifs ou, au cours d’une même année universitaire, à deux mois consécutifs ou non, le stagiaire perçoit une gratification d’un montant de 436,05 € par mois (valeur au 1er janvier 2014). Ce montant ne tenant pas compte de la bourse éventuellement perçue par le stagiaire, il est recommandé de demander au partenaire étranger de verser le montant de la bourse directement au laboratoire. Articles L.612-8 à L.612-14 du code de l’éducation

2 - Doctorants :

Cas 1 : doctorant qui s’inscrit dans une université française :

Etablissement d’un CDD avec le doctorant et versement d’une rémunération égale à 1757 € par mois (valeur au 1er janvier 2014) ne tenant pas compte du montant de sa bourse éventuelle. Il est donc recommandé de demander au partenaire étranger de verser le montant de la bourse au laboratoire. Décret n° 2009-464 du 23 avril 2009 relatif aux doctorants contractuels des établissements publics d’enseignement supérieur ou de recherche

Cas 2 : doctorant inscrit dans une université étrangère (séjours « sandwichs ») : possibilité de séjours en stage d’une durée inférieure à 12 mois.

Etablissement d’une convention de stageentre le CNRS, l’université dans laquelle l’étudiant est inscrit, l’étudiant. Lorsque la durée du stage est supérieure à deux mois consécutifs ou, au cours d’une même année universitaire, à deux mois consécutifs ou non, le stagiaire perçoit une gratification d’un montant de 436,05 € par mois (valeur au 1er janvier 2014). Ce montant ne tenant pas compte de la bourse perçue éventuellement par le stagiaire, il est recommandé de demander au partenaire étranger de verser le montant de la bourse directement au laboratoire. Articles L.612-8 à L.612-14 du code de l’éducation

Cas 3 : doctorant en cotutelle internationale de thèse

Recrutement en CDD pour les périodes passées en France et versement d’une rémunération dans les conditions prévues par la circulaire DGD-R du 12 mars 2013 relative à l’emploi des personnels non titulaires au CNRS.

3 - Post-doctorants :

Quels que soient la durée du séjour et le montant de la bourse allouée : recrutement en CDD avec versement d’une rémunération égale à 2500 € par mois, ne tenant pas compte du montant de sa bourse éventuelle. Il est donc recommandé de demander au partenaire étranger de verser le montant de la bourse au laboratoire.

4 – Chercheurs invités

Accueil en CDD :

Les personnes concernées peuvent être recrutées en CDD, selon les modalités et dans les conditions prévues par la circulaire DGD-R du 12 mars 2013 relative à l’emploi des personnels non titulaires au CNRS https://docutiles.cnrs.fr

Accueil sans contrat de travail :

uniquement dans le cas où le chercheur conserve un lien de dépendance avec un employeur à l’étranger. La durée de l’accueil dans ces conditions est limitée à 12 mois. Les accueils d’une durée supérieure à 30 jours, consécutifs ou non, doivent faire l’objet d’une convention de partenariat avec l’organisme d’origine du chercheur ou ingénieur accueilli.

Renseignements :

Offres d’emploi : https://emploi.cnrs.fr/

Renseignements sur les modalités de recours aux agents non titulaires au CNRS : http://www.dgdr.cnrs.fr/drh/emploi-...

Référentiel documentaire du CNRS : https://docutiles.cnrs.fr