Accueil du site > Les coopérations dans le monde > Asie-Océanie




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Malaisie

Copublications du CNRS avec les laboratoires malaisiens (hors SHS)

Avec 9 401 publications en 2013-2014, la Malaisie est le 2ème pays de l’ASEAN pour la production scientifique, derrière Singapour mais devant la Thaïlande et le Vietnam.

Publications et copublications (2013-2014)

Publications (total) 9 401
Copublications avec la France 140
Copublications avec le CNRS 75

Distribution par thématique (2013-2014)

ThématiquePublications Copublications avec la FranceCopublications avec le CNRS
Physique 1 233 36 33
Sciences de l’ingénieur 2 676 22 13
Chimie 2 442 29 18
Sciences de l’univers 827 20 12
Biologie fondamentale 1 140 20 7
Ecologie – biologie appliquées 1 028 15 6
Recherche médicale 1 829 30 5
Mathématiques 324 2 1
Multidisciplinaires 1 046 12 6

 [1]

Missions des personnels des unités affiliées au CNRS (2015)

La Malaisie est la 12e destination asiatique pour les missions des personnels des unités affiliées au CNRS, avec 40 missions en 2015.

Actions structurantes du CNRS avec la Malaisie

1 Laboratoire international associé (LIA)

- LIA NatProLab
International French Malaysian Natural Product Laboratory
2015-2018
Partenaire : Department of Chemistry of the Faculty of Science, University of Malaya


En 2005, un programme de recherche visant à découvrir et caractériser de nouvelles molécules impliquées dans le développement de nombreux cancers a été initié, à l’ICSN. Les espèces végétales malaisiennes Meiogyne cylindrocarpa (Annonaceae) et Endiandra kingiana (Lauraceae), ont montré d’intéressantes propriétés biologiques et ont été sélectionnées en vue de la réalisation d’investigations chimique et biologique approfondies. Des composés terpéniques et polycétidiques originaux ont été isolés et caractérisés. Certains des composés ont ensuite fait l’objet de programme de chimie de synthèse à l’ICSN (par des doctorants et post-doctorants français). Par ailleurs, des études biologiques entreprises sur ces composés et certains analogues de synthèse, menées conjointement par l’ICSN et l’Institut Gustave Roussy (IGR), ont montré que plusieurs d’entre eux possédaient de fortes propriétés inhibitrices de protéines anti-apoptotiques, faisant de ces derniers des candidats potentiels dans le traitement de certains cancers.
Les études menées sur ces 2 espèces ont conduit à étendre cette thématique au sein du LIA, notamment en développant 3 axes de recherche :

  • explorer chimiquement et biologiquement d’autres espèces d’Annonaceae et de Lauraceae malaisiennes qui pourraient produire des molécules analogues de ces dernières,
  • développer dans notre groupe des tests rapides, miniaturisés et robotisées utilisant certaines protéines anti-apoptotiques et la méthodologie de polarisation de fluorescence,
  • lancer des programmes de recherche sur la synthèse de composés appartenant aux séries chimiques choisies (en fonction des aspects biologiques et structurels).

Pour connaître la liste des actions du CNRS en Malaisie, veuillez consulter la brochure "Les actions du CNRS en ASEAN" :

PDF - 187.6 ko
Les actions du CNRS en ASEAN
Pour plus d’informations sur les actualités du CNRS en ASEAN, rendez-vous sur le site CNRS@ASEAN, animé par le Bureau du CNRS à Singapour.

[1] données SCI Expanded —CPCI-S (Thomson Reuters) – traitement CNRS / SAP2S et INIST