Accueil du site > La Direction Europe de la recherche et coopération internationale > Actualités




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Lancement du programme de stages France Excellence

4 janvier 2019

Quatorze entreprises et institutions françaises participent déjà à cette initiative : Air Liquide, Arkema, Asiance, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), CMA-CGM, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Dassault Systèmes, DPJ & Partners Architecture, Groupe Renault, Guerbet, Orano, Thales, Transatel et Total.

L’Ambassade s’appuiera aussi sur les universités sud-coréennes qui sont les plus à mêmes de promouvoir le programme de stages France Excellence auprès de leurs étudiants.

Une page dédiée au programme France Excellence recensera toutes les offres de stage disponibles (http://www.institutfrancais-seoul.c...). La maîtrise de la langue française n’est pas un prérequis. L’Ambassade de France en Corée offrira en 2019 des billets d’avion aller-retour à plusieurs candidats à des stages en France.

L’Ambassade de France en Corée a lancé le programme de stages France Excellence pour :

1/ attirer en France davantage d’étudiants sud-coréens en science et en ingénierie. La France est le premier pays d’accueil d’Europe continentale des étudiants sud-coréens en mobilité (6500 étudiants). Ils sont plus de 2 600 à rejoindre chaque année un établissement d’enseignement supérieur français ou un centre de langue. La France offre un environnement favorable à la recherche (grandes institutions de recherche, comme le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ou le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies renouvelables (CEA), parmi les meilleures au monde ; multiples Prix Nobel ; nombre de médailles Fields équivalent à celui des Etats-Unis).

2/ les accompagner dans leur insertion professionnelle. L’Ambassadeur a rappelé que, « grâce au programme de stages France Excellence, les jeunes Sud-Coréens pourront professionnaliser leur parcours, développer de nouvelles compétences et se créer un réseau, des atouts utiles lorsqu’ils chercheront leur premier emploi. »

3/ favoriser le développement de la coopération scientifique, technologique et économique entre la France et la Corée. Comme l’a souligné l’Ambassadeur, « pour se développer en Corée du Sud, les entreprises françaises doivent pouvoir s’appuyer sur des prescripteurs et des relais d’influence au sein des entreprises sud-coréennes ». Elles ont besoin à cet effet de jeunes ingénieurs et scientifiques sud-coréens formés en France.

Le lancement du programme de stages France Excellence intervient à la suite de la visite d’Etat du Président Moon Jae-in en France du 13 au 16 octobre 2018. Une déclaration conjointe, mettant notamment l’accent sur l’approfondissement de la coopération universitaire et scientifique et le développement des échanges humains, a été adoptée à cette occasion.

Crédits de l’image : Ambassade de France en Corée